Nouvelles

Si tu es un ou une élève des écoles secondaires partout à travers le Québec,  ce temps de l’année est synonyme de préparation, achat de robe ou de complet pour le bal des finissants, location de limousine, recherche d’un photographe, préparation des festivités d’après bal, etc.  Un élément important doit te rester en tête : si tu bois, tu ne conduis pas.

Rappel de ce que dit la loi

C’est tolérance zéro alcool au volant pour les conducteurs de moins de 22 ans, apprentis conducteurs et titulaires d’un permis probatoire. Finir ta soirée avec la suspension de ton permis pour 90 jours, 4 points d’inaptitude en moins et une amende entre 300 $ et 600 $ est loin d’être l’après bal idéal.

Un danger réel

Conduire avec les facultés affaiblies te met non seulement en danger, mais aussi ceux qui t’entoure. L’effet de l’alcool dans notre organisme peut provoquer une augmentation de la prise de risques, un sentiment trompeur de confiance, une difficulté à maintenir une vitesse constante et bonne trajectoire et aussi une baisse de l’attention et de la capacité de jugement.

Trouve-toi une alternative

Tu n’es pas obligé de conduire si tu n’es pas dans la capacité de le faire. Avant de boire, il est important de planifier tes déplacements. Tes amis et toi peuvent désigner un conducteur ou prendre un taxi. Réveille tes parents s’il le faut pour qu’ils viennent te chercher. Ils feront tout en leur possible pour tu arrives sain et sauf à la maison.

Faire le bon choix

Une dernière chose à ajouter à ta liste de choses à faire : signe un pacte pour la vie avec tes parents et toi pour s’assurer que peu importe l’état dans lequel  tu es, tu ferras le bon choix.

https://saaq.gouv.qc.ca/fileadmin/documents/publications/pacte-vie.pdf

N’OUBLIE PAS! Le bal n’est qu’une nuit. Les conséquences, elles, peuvent te suivre pour la vie.


©2020. Fondation québécoise d’éducation en sécurité routière. Tous droits réservés.